Poèmes à l’affiche. Le poète se mue en colleur d’affiches, et il joue ses poèmes devant le public, et avec lui, sur un ton tout à fait fantaisiste.

L’idée :

Le poète se fait pour l’occasion colleur d’affiche. Sur les affiches, il y a des poèmes colorés, avec des écritures et des graphismes de toutes sortes. Le colleur de poèmes les collera (ses poèmes) partout où il pourra (les murs, le sol, les arbres, les gens...). En même temps, il les commentera (chantera, chuchotera, criera, ré-écrira...) en public.


Le déroulement :

Après avoir, avec l’aide de l’organisateur, repéré tous les endroits où un affichage de courte ou de longue durée est possible, le colleur de poèmes parcourra le quartier en collant ses affiches. Devant chaque affiche, il prendra un temps pour “expliquer le poème”, le commenter, raconter une histoire à son sujet. Il pourra éventuellement prendre à partie un ou plusieurs auditeurs et passants, pour coller sur eux un poème pour qu’ils partent avec (petits auto-collants).

Certaines affiches seront à moitié vides. C’est parce que le poète les complètera sur place, au besoin avec l’aide du public.


Les poèmes :

Les poèmes proposés sont conçus à partir de jeux de langage. Ils peuvent parfois être obscurs, ce qui justifie le commentaire et le dialogue avec le public, pour en déceler les sens cachés ou pas.

Les enfants ne sont pas oubliés, car certains poèmes leurs sont dédiés, mais aussi parce qu’ils seront sollicités à leur propre niveau de compréhension, sur le thème des jeux de mots.


Le ton :

Tout le ton de l’animation est de nature plutôt burlesque, sous l’allure d’un jeu, loufoque ou lunaire, avec les mots, les gens, les lieux. Les mots sont tordus dans tous les sens, les lieux sont utilisés de manière fantaisiste (pour coller les affiches, par exemple), les gens sont sollicités sur leur capacité à partir en délire de langage.

Il s’agit donc d’une animation hors normes, qui peut avoit lieu au milieu d’une manifestation ou isolément. Elle agit au plus proche du public, en dialogues rapprochés, et sur un temps long, puisque des traces peuvent en être laissées plusieurs jours de suite (les affiches).


Le petit plus :

Il est possible de prévoir, sur une scène (en intérieur ou en extérieur), un prolongement de l’animation, sous forme d’une conversation-spectacle avec le public, où le poète racontera des contes autour du thème du langage et de son pouvoir magique, qu’il relève de la poésie ou du sortilège.


Le temps :

L’animation ambulatoire se déroule sur une base d’une heure, mais se peut se prolonger en fonction des besoins (et du budget) de l’organisateur.

La possible prolongation sur scène dure entre 3/4 d’heure et une heure.

Animation ambulatoire tout public pour la rue