Le Lézard fait un boeuf. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un spectacle où l'improvisation est reine, puisque je ne raconterai qu'à partir de ce que les spectateurs me proposeront, sur ardoise ou sur papier.


Tout public à partir de 6 ans. Durée : 1 heure (et plus si affinités). Maximum de 30 personnes à la fois.

















Une ardoise :

Chaque spectateur se verra remettre, au début du spectacle, une ardoise, une de ces vieilles ardoises des classes d'antan. Ils seront invités à y tracer des signes, à leur convenance, pourvu qu'ils suivent quelques consignes simples que je leur fixerai.


Un trait :

Je demanderai tout d'abord que l'on trace un trait, un seul, droit, penché, tordu, dentelé, arrondi, spiralé,... Un simple trait suffit à faire naître une histoire.


Gribouillages :

A partir de traits hasardeux, tracés au petit bonheur, je devrai inventer une histoire aussi cohérente que possible. Ce qui n'empêche pas la fantaisie.


Un mot :

Les traits organisés donnent naissance aux mots. Tout est bon pour faire naître les idées. Les fautes d'orthographes elles-mêmes deviennent alors fécondes pour démultiplier les significations.


Un dessin :

Ma tâche consiste maintenant à combiner entre eux des dessins que les spectateurs ont fait sans se concerter, pour les faire entrer dans une histoire.