Délicieuses gourmandises. Histoires pour mettre l'eau à la bouche, et pour évoquer l'échange et le don.



Tout public à partir de 5 ans. Durée : 1 heure (et plus si affinités).



Le thème :

Si nous devons manger pour vivre, autant y prendre du plaisir. C’est donc dans des palais gourmands qu’il s’agit d’entrer, ceux par où transite le meilleur de notre nourriture, mais aussi ceux que l’on imagine construits de friandises.


Les contes :

Pour se mettre en appétit, il y aura le conte du pauvre qui crut ne manger qu’en imagination ce qu’un riche prétendait lui servir.

Puis suivront une collation de petits contes drôles et enlevés, pas moins “philosophiques” pour autant, sur les vertus d’échange et d’équilibre de la nourriture.

Peut-être finirons nous sur le personnage du loup : vorace plus que gourmand, il voudrait bien, mais ne peut point...


Le jeu avec le public :

Le conteur improvisera un conte. Le public gourmand lui soufflera les meilleurs mets, pour qu’il les utilise dans l’histoire, soit pour en nourrir ses personnages, soit pour leur bâtir palais !








et toujours un petit poème...




N.B. J’ai concocté une version de ce spectacle pour adultes, avec des contes qui abordent la dévoration amoureuse et l’anthropophagie.