De la musique avant tout chose. Instruments merveilleux et magiciens de la musique, mélodies d'envoûtement, instruments aux pouvoirs merveilleux… La musique est magique, elle sert d'intercesseur entre les hommes et les dieux.



Tout public à partir de 5 ans. Durée : 1 heure (et plus si affinités).


Le thème :

La musique, c'est magique, on le dit volontiers. Comment s'étonner, dès lors, de la retrouver dans les contes : mélodies d'envoûtement, instruments aux pouvoirs merveilleux, moyen de contrôle des éléments... D'ailleurs, dans beaucoup de cultures, les instruments de musique sont investis de signification magique, et ils peuvent servir, à l'occasion, d'intercesseurs entre les hommes et les dieux.


Les contes :

Le joueur de flûte de Hamelin ne sera qu'évoqué, tellement cette histoire est connue. A moins que le joueur, ce ne soit le conteur lui-même...

Non, lui, il préférera raconter l'histoire d'Edouard et Emile, les deux frères qui se sont retrouvés grâce à une mélodie.

Une légende dakota raconte l'invention de la flûte d'amour.

Augustin avait un violon merveilleux, qui le sauva des loups, des voleurs et des juges.

Et enfin, sera dite l'histoire de l'oiseau d'éternité, dont le chant fait perdre la notion du temps.


La musique en direct :

Chaque conte est accompagné de sa musique «en vrai», soit à la flûte, soit à la voix, car le conteur est aussi musicien. Ici, c’est «obligé», pour reprendre un terme de solfège...


Le jeu avec le public :

Le public sera invité à lancer claquements de langue et de doigts, bruits de vent, interjections, mélopées, cliquetis de clés…, qui seront autant de bases «musicales» pour que le conteur improvise, en direct et sans filet, un conte impromptu.




                                                                                                                    et toujours un petit poème...